HISTORIQUE

L’histoire de Mains libres débute par le B.A.E.P., Bulletin d'Anciens Etudiants en Physiothérapie, créé en 1983. Pour ces ex-étudiants, l’idée de base était la suivante : « Faire leur propre formation continue, car rien n’existait à l’époque, et pourquoi pas, en faire bénéficier leurs confrères. »

En 1992, notre revue change de titre pour devenir la «REVUE ROMANDE DE PHYSIOTHERAPIE». Ce changement de titre était à l’époque lié à un besoin d’identification pour une région, la Suisse romande ou Romandie, afin de promouvoir la physiothérapie francophone. C’est à ce moment-là que nous décidâmes de passer à une revue en A4, plus étoffée en articles de meilleures qualités et qui nous permettait de donner nos avis sur la politique professionnelle, sur l’état du système de santé –assez déliquescent à cette époque déjà- et sur l’évolution de notre art.

D’un «bulletin d’étudiants», certes plein de qualités et de bon vouloir, mais restant «amateur», nous faisions le saut vers un statut avoisinant le semi-professionnalisme et ceci avec un succès local assez respectable.

Puis, la RRP devint en 2004, «Mains libres», le titre que nous pensons être définitif, car il correspond à l'état d'esprit d'un groupe de physiothérapeutes et d’ostéopathes attachés aux valeurs d'une pratique indépendante et responsable, ainsi qu'aux valeurs de la déontologie et de l'éthique professionnelle. «Mains libres» est aussi l'aboutissement actuel d'une évolution (jamais achevée) d'une équipe de praticiens qui ont décidé, en marge de leur activité en cabinet libéral, de partager avec vous leur passion pour les thérapies manuelles, les concepts globaux en kiné-physiothérapie, ainsi que pour les thérapies connexes.

Cette ultime mutation, «Mains libres, physiothérapie-ostéopathie-concepts globaux», décidée en 2008, concrétise le désir constant qui a été le nôtre depuis 1983, d’ouvrir plus largement nos réflexions, nos idées et nos recherches vers tous concepts qui peuvent amener un bienfait à nos patients et par conséquent aux vôtres. Cela implique que nous avons étoffé sérieusement un Conseil de rédaction, dont les membres sont connus dans leurs domaines de compétence, et qui par leur travail de «réviseurs», contrôlent, valident ou rejettent des articles qui nous sont proposés à la publication. En rapport direct avec cette philosophie de fonctionnement, nous avons depuis 16 ans déjà, organisé nos Symposiums de physiothérapie, puis depuis quelques années, des symposiums d’ostéopathie pour le plus grand plaisir et bénéfice de nos confrères et nous allons mettre en place une formation d’un concept nouveau qui est actuellement à l’étude. Voilà le cheminement par le passé de notre revue « Mains libres » telle que vous pouvez la lire actuellement, mais soyez assuré que son «histoire» n’est pas achevée et que les idées de développement abondent toujours dans les têtes des corédacteurs du moment !


Après respectivement 25 et 18 années à la rédaction de Mains Libres, Pierre Besson et Jean Touati ont décidé de prendre leur retraite. La nouvelle rédaction de Mains Libres dès 2016 sera assurée par:


Une nouvelle rédaction

Pierre Besson et Jean Touati se sont engagés avec ferveurs pendants toutes ces années au sein de l'Association Mains Libres et la rédaction de la revue du même nom et ont largement contribué à son développement. Ils ont été les chevilles ouvrières de l'organisation de 20 Symposiums Romands de Physiothérapie et 8 Symposiums Romands d'Ostéopathie. A 70 ans, Pierre a décidé de quitter la rédaction de Mains Libres pour prendre une retraite bien méritée. De son côté, Jean veut consacrer plus de temps à sa passion, l'informatique. Qu'ils soient ici remerciés pour leur engagement sans faille afin d'offrir à nos collègues une revue et des symposiums de bonne tenue.

Mains Libres va néanmoins continuer son bonhomme de chemin et ainsi Pierre et Jean, passeront le témoin à Claude et Walid. Cette nouvelle rédaction formée donc de Claude Pichonnaz, Walid Salem et Yves Larequi donnera une nouvelle orientation, plus scientifique à Mains Libres dès 2016.


Une nouvelle formule

Mains Libres paraîtra à raison de 4 numéros doubles par année (à mi-mars, fin juin, mi-septembre et fin décembre).

Pour des raisons de coûts de production et de modification des canaux de diffusion, Mains Libres paraîtra à raison de 4 numéros doubles par année avec un contenu de 64 à 68 pages au lieu de 40-44 ces dernières années. Les parutions sont prévues comme suit :

  • No 1-2 : mi-mars 2016

  • No 3-4 : fin juin 2016

  • No 5-6 : mi-septembre 2016

  • No 7-8 : mi-décembre 2016


Une nouvelle orientation éditoriale

Mains Libres prendra une tournure résolument plus scientifique, orientée vers l'EBP, avec des articles revus par des pairs (peer-reeview) grâce à un panel d'experts remanié et de haut niveau scientifique.

Mains Libres a pour objectif de devenir LE TRAIT D'UNION FRANCOPHONE INTERNATIONAL des thérapies manuelles, de la rééducation et d'autres concepts connexes (physio/kinésithérapie, rééducation, ostéopathie, fasciathérapie, chaînes musculaires, posturologie, etc.). Mais les articles qui seront publiés dans Mains Libres devront faire preuve de rigueur scientifique afin de garantir la crédibilité de la revue et des auteurs qui y publient leurs contributions.

Pour cela le système de peer-review déjà instauré depuis quelques années sera renforcé par un comité de lecture (Conseil de rédaction) comprenant des personnes de bon niveau scientifique et possédant une expérience ou une expertise particulière dans leurs domaines de compétences.


Une nouvelle ligne graphique

L'aspect visuel de Mains libres actuel devenant un peu vieillissant, un nouveau graphisme sera proposé pour la mise en page et la couverture, ainsi qu'un nouveau logo. Cette nouvelle ligne graphique concernera aussi le site Internet qui sera lui aussi revu et adapté aux nouveaux besoins de Mains Libres


Mais surtout... de nouveaux canaux de diffusion

Grâce à un partenariat entre Mains Libres et physioswiss, tous les physiothérapeutes romands membres de physioswiss recevront Mains Libres gratuitement dès l'année prochaine.

Des discussions sont encore en cours avec d'autres associations afin que leurs membres puissent aussi bénéficier de cette opportunité. Ces partenariats permettront de diffuser Mains libres à la hauteur de ses ambitions. Ainsi, d'un tirage quasi « confidentiel », Mains Libres » paraîtra à 3000 exemplaires par numéro dès mars 2016. Les non membres de ces associations devront pourtant s'acquitter d'une finance d'abonnement (plus de détails seront communiqués ultérieurement à ce sujet).


De nouvelles ambitions

En se positionnant comme trait d'union entre les différents concepts de thérapie manuelle, la physiothérapie, la rééducation et l'ostéopathie notamment, Mains Libres souhaite devenir une revue de formation continue de référence pour tous ces praticiens dans la sphère francophone. La nouvelle rédaction de Mains Libres s'est en effet donné comme objectif le référencement de cette revue dans des bases de données internationales et d'augmenter son rayonnement.

Finalement, Mains Libres gagnera en cohérence et en rigueur scientifique tout en restant une revue résolument orientée vers les attentes des professionnels désireux d'enrichir leur pratique.

D'ores et déjà, la rédaction de Mains Libres se réjouit de vous proposer la nouvelle mouture de votre revue Mains Libres 2016.

La rédaction de Mains Libres
Claude Pichonnaz, Walid Salem, Yves Larequi


Du renfort à la rédaction de Mains libres

L'année 2017 s'annonce sous les meilleurs auspices pour Mains Libres.

Le renfort que nous appelions de nos vœux est arrivé ! Un renfort de qualité en la personne de François FOURCHET (PT, PhD , Senior Physiotherapist, Motion Analysis Laboratory ). François Fourchet est un physiothérapeute du sport français, également ostéopathe et chercheur. Il a récemment rejoint le Département de Physiothérapie de l'Hôpital de La Tour à Meyrin / Genève (Suisse) afin de diriger le Laboratoire d'Analyse de Mouvement.

Auparavant, il était physiothérapeute senior au sein de l'Académie Aspire/Aspetar à Doha (Qatar), principalement en charge du suivi et de la prévention des blessures chez les athlètes, mais aussi chez les footballeurs. Avant de découvrir le Qatar, cet ancien footballeur amateur et coureur de 800m de haut niveau s'est occupé des Equipes de France d'Athlétisme et du Stade de Reims Football.

Plus récemment, François s'est largement impliqué dans les sciences du sport et la recherche clinique; il a ainsi publié de nombreux articles dans les meilleures revues internationales de médecine et de sciences du sport, notamment sur la prévention des blessures du complexe pied/cheville, le gainage du pied par l'électrostimulation, les relations entre les blessures et la croissance chez les jeunes sportifs de haut niveau, l'évaluation de la souplesse et effets de la fatigue sur la biomécanique de la course. Il a défendu son doctorat en sciences du sport en 2012 et il est qualifié en tant que maître de conférences.

François travaille aussi en tant que co-encadrant pour des étudiants de master ou de doctorat et en tant que reviewer pour plusieurs revues scientifiques à comité de lecture comme Gait & Posture, Journal of Athletic Training, Physical Therapy in Sport, Journal of Sports Sciences, BMC Musculoskeletal Disorders, Isokinetics & Exercise Science ... Il siège également au comité directeur de l'International Ankle Consortium, société savante avec laquelle il a récemment publié plusieurs articles de consensus dans le BJSM.

Bienvenue à François au sein de la rédaction de Mains Libres et merci pour son engagement à contribuer au développement de Mains Libres!

2017, une grande année;
2018, certainement dans la même veine

En 2017, Mains Libres a atteint une certaine stabilité. Des articles de qualité nous sont soumis, le processus de révision de ces derniers fonctionne bien et l'équipe de rédaction est bien rôdée. Nouveauté et progression sont les maître-mots de notre aventure et 2018 nous promet de belles avancées: A la fin de 2017, Nicolas FORESTIER a rejoint notre rédaction. Docteur en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sortives de de l'Université Joseph Fourier de Grenoble,…

Nicolas Forestier: «Après un cursus en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) achevé par l'obtention d'un Doctorat (Octobre 1999) de l'Université Joseph Fourier (Grenoble 1), j'ai effectué un stage post-doctoral de quelques mois au sein du Groupe de Recherche en Analyse du Mouvement et Ergonomie (Faculté de Médecine, division de kinésiologie, Université Laval, Québec) dirigé par le Professeur Normand Teasdale. De retour en France, j'ai intégré la jeune filière STAPS de l'Université Savoie Mont-Blanc en tant qu'enseignant chercheur. La ligne directrice de mon activité de recherche concerne les adaptations comportementales réalisées par le Système Nerveux Central suite à des procédures d'épuisement musculaire localisées sur un muscle ou un groupe de muscles. L'idée centrale étant d'appréhender les mécanismes nerveux à la base de l'optimisation du contrôle sensori-moteur. Cette expertise a donné lieu à la rédaction de 25 publications Internationales indexées, 18 à comité de lecture et 12 à finalité professionnelle et s'est accompagnée d'une diffusion régulière des résultats dans une vingtaine de congrès ou conférences. Je participe également au processus éditorial en tant qu'expert pour 7 journaux internationaux qui relèvent du champ général des neurosciences comportementales. J'ai eu l'occasion de former plusieurs doctorants à ce thème tout en tissant des liens avec le milieu industriel dès 2003 dans le but de valoriser une partie de mon activité de recherche. Ayant assuré la responsabilité pédagogique de plusieurs formations en lien avec la motricité humaine, je suis depuis septembre 2016 en charge de la Vice-Présidence de la valorisation des relations Université-Entreprises.»

Auparavant, il était physiothérapeute senior au sein de l'Académie Aspire/Aspetar à Doha (Qatar), principalement en charge du suivi et de la prévention des blessures chez les athlètes, mais aussi chez les footballeurs. Avant de découvrir le Qatar, cet ancien footballeur amateur et coureur de 800m de haut niveau s'est occupé des Equipes de France d'Athlétisme et du Stade de Reims Football.

Plus récemment, François s'est largement impliqué dans les sciences du sport et la recherche clinique; il a ainsi publié de nombreux articles dans les meilleures revues internationales de médecine et de sciences du sport, notamment sur la prévention des blessures du complexe pied/cheville, le gainage du pied par l'électrostimulation, les relations entre les blessures et la croissance chez les jeunes sportifs de haut niveau, l'évaluation de la souplesse et effets de la fatigue sur la biomécanique de la course. Il a défendu son doctorat en sciences du sport en 2012 et il est qualifié en tant que maître de conférences.

François travaille aussi en tant que co-encadrant pour des étudiants de master ou de doctorat et en tant que reviewer pour plusieurs revues scientifiques à comité de lecture comme Gait & Posture, Journal of Athletic Training, Physical Therapy in Sport, Journal of Sports Sciences, BMC Musculoskeletal Disorders, Isokinetics & Exercise Science ... Il siège également au comité directeur de l'International Ankle Consortium, société savante avec laquelle il a récemment publié plusieurs articles de consensus dans le BJSM.

Bienvenue à François au sein de la rédaction de Mains Libres et merci pour son engagement à contribuer au développement de Mains Libres!

Deux autres événements majeurs sont survenus en ce début d'année 2018: Claude PICHONNAZ, membre de la rédaction de Mains Libres a effectué la traduction française de la liste d'items TIDIeR, ainsi que de son guide d'utilisation….

Mains Libres a répondu favorablement à un appel de l'ISPJE (International Society of Physiotherapy Journal Editors) dont elle est membre, qui demandait aux journaux de physiothérapie d'adopter les recommandations TIDIeR (template for intervention description and replication). Partant du constat que les interventions thérapeutiques sont souvent décrites de manière lacunaire, les recommandations TIDIeR visent à poser un cadre afin d'améliorer la qualité des descriptions. Une description précise du traitement effectué est en effet cruciale pour que les cliniciens puissent se faire une idée précise des traitements évalués et modifier leur pratique en conséquence si nécessaire.

Les recommandations TIDIeR n'étant pas disponibles en français, Mains Libres a entrepris de se charger de la traduction de la liste de contrôle et de son guide d'utilisation. Un processus rigoureux de traduction, qui implique des traductions aller et retour, puis la comparaison avec la version originale, a été entrepris pour s'assurer de l'équivalence des traductions française et anglaise. Kathleen Grant (physiothérapeute cheffe d'unité au CHUV, Lausanne) Martin Vuillème (Centre Cochrane France), Isabelle Boutron(Centre Cochrane France) et Tammy Hoffman (EQUATOR (Enhancing the QUality And Transparency Of health Research) Centre Australia) ont également été impliqués dans ce travail.

La traduction française de ces deux documents a finalement été validée est désormais disponible sur:

Afin de favoriser au mieux le transfert entre la recherche clinique et la pratique, Mains libres recommande désormais à ces auteurs et ses relecteurs de se référer à la liste de contrôle TIDIeR lors de la rédaction et de la révision des articles.

Un renfort bienvenu avec l''arrivée d'Etienne DAYER au sein de la rédaction. Etienne Dayer enseigne à la HES-Valais, il est titulaire d'un Master en ingénierie du système de santé de l'Uni de Nice et doctorant en Sciences de l'Education à l'Université de Genève …

Après un séjour de quatre mois à Montreal, il a souhaité acquérir des compétences dans des domaines connexes à sa profession initiale. En 2005, il a obtenu un certificat en droit de la santé à l'Université de Neuchâtel puis un Master en Ingénierie du système de santé de l'Université de Nice Sophia Antipolis en 2007. Enfin, en 2009, il a complété son parcours par une Licence en Sciences de l'éducation obtenue à l'Université de Lyon 2. Actuellement, il est doctorant en Sciences de l'Education à l'Université de Genève.

Engagé depuis 2008 à la HES-SO Valais en tant que professeur et responsable management & pédagogie HEdS, il partage son temps de travail entre enseignement en formation BSc - formation MSc - formation continue, membre de l'état-major de la direction HEdS et la Ra&D.

Particulièrement intéressé par la pédagogie universitaire, ses recherches portent notamment sur l'évaluation de l'enseignement par les étudiants, l'utilisation de cartes conceptuelles comme outil de validation ou encore les processus réflexifs. Dès lors, le sujet de sa thèse est en lien avec le processus de raisonnement clinique des physiothérapeutes et des facteurs l'influençant.

Depuis 2013, Etienne est secrétaire de la section suisse de l'association internationale de pédagogie universitaire (aipu).

A n'en pas douter, Mains Libres va encore progresser en 2018!

Yves Larequi
Rédacteur en chef

Fin du partenariat entre Physioswiss et Mains libres

«Le malheur des uns fait le bonheur des autres» dit-on. L'histoire du partenariat entre physioswiss et Mains Libres nous prouve le contraire. Les difficultés internes de physioswiss entraînent ML dans son sillage sans que la qualité de nos prestations et le respect de nos engagements ne soient remis en cause. En effet, physioswiss a dénoncé de manière unilatérale et sans préavis ce partenariat le 5 février dernier pour l'année 2019. Ceci signifie que dès le No 2-2019, les membres romands de physioswiss ne devraient plus recevoir ML.

Heureusement, notre rédaction a trouvé le financement nécessaire afin d'assurer sa mission de publier les 4 numéros de 2019 et TOUS les membres romands de physioswiss qui le souhaitent pourront recevoir ces 4 numéros.

Pour cela nous vous demandons simplement de renvoyer le coupon-réponse encarté dans le No 1-2019. Nous prions les membres de physioswiss qui souhaitent continuer de recevoir Mains Libres cette année, de nous retourner le coupon réponse encarté dans le No 1-2019 de ML avec leur adresse postale exacte.

En effet, pour des raisons de protection des données, physiowiss ne souhaite pas, à juste titre, nous transmettre votre adresse.

Nous appliquerons également les mêmes principes de protection de vos données. La décision de physioswiss est hautement dommageable pour notre revue qui a considérablement évolué durant cette phase de partenariat.

  • ML est devenue la seule revue scientifique suisse dans les domaines de la physiothérapie, de l'ostéopathie et des thérapies manuelles ;

  • grâce à notre processus de révision par des pairs, les articles publiés répondent aux standards de qualité et d'équité en matière de publication scientifique ;

  • en tant qu'outil de formation continue, ML donne l'opportunité à de jeunes auteurs et chercheurs de publier dans une revue scientifique de proximité en français;

  • ML est donc le reflet de la physiothérapie romande et francophone avec une ouverture interdisciplinaire. Elle permet également de diffuser un savoir élaboré au sein des institutions académiques romandes et francophones.

La rédaction de Mains Libres a bien compris la nécessité pour physioswiss de faire des économies dans la situation financière délicate qu'elle traverse et nous acceptons cette décision. Il est néanmoins regrettable qu'avec la fin de ce partenariat, les physiothérapeutes romands risquent de perdre l'accès à un média qui permet l'expression du savoir et de la créativité des physiothérapeutes suisses.

La fin de ce partenariat avec physioswiss constitue également un revers important pour notre revue tant au plan financier qu'en terme de pérennité au-delà de 2019.

Pourtant, Mains Libres gardera l'ambition de rester une référence de haute qualité pour mieux soutenir nos professions et la rédaction de Mains Libres mettra à profit cette année 2019, afin de trouver des solutions pour continuer de produire, développer et diffuser la seule revue scientifique de physiothérapie et des domaines connexes de notre pays en 2020 et au-delà.

La rédaction de Mains Libres: Yves Larequi (PT, DiO, réd. en chef), Claude Pichonnaz (PT, PhD), Walid Salem (DO, PhD), François Fourchet (PT, PhD), Nicolas Forestier (PhD), Etienne Dayer (PT, PhDc), Claude Gaston (PT)

Mains Libres rejoint les éditions Médecine et Hygiène en 2020

Afin de poursuivre son aventure de plus de 36 ans d'existence, la rédaction de ML a conclu un partenariat avec les éditions MÉDECINE & HYGIÈNE en 2020. Avec ce partenariat ML prendra une nouvelle dimension grâce au professionnalisme de Médecine et Hygiène. M&H s'occupera dorénavant de tous les aspects techniques et administratifs de la production et de la diffusion de Mains Libres : l'impression, mais également une nouvelle ligne graphique qui sera mise en place dès le numéro 1 de 2020. M&H assurera également une refonte complète de notre vieux site Internet. Ceci nous permettra d'envisager une indexation rapide de notre revue dans les bases de données internationales et chaque article disposera désormais d'un Digital Object Identifyer (DOI). Nous vous invitons tous et toute à nous rejoindre pour ce nouvel envol.

«Quand tout semble être contre vous, souvenez-vous que l'avion décolle face au vent et non avec lui». Cette citation de Henry Ford semble être parfaitement adaptée à la situation difficile vécue par la rédaction de Mains Libres depuis le début de cette année.

Une fois de plus, nous avons dû reconstruire un nouveau modèle de production et de diffusion de cette revue scientifique de proximité. Une fois de plus, nous avons dû consolider notre ligne éditoriale. Une fois de plus, nous avons dû imaginer de nouveaux outils de communication. Une fois de plus, nous avons décidé de décoller face au vent… pour rejoindre notre bonne étoile.

Ainsi après quelques mois d'errance à tenter de déterminer de quel côté tournait le vent, nous avons pu développer une nouvelle dimension de notre journal grâce à un partenariat avec le groupe d'édition Médecine et Hygiène. M&H est une société coopérative genevoise à but non lucratif qui diffuse des revues et des ouvrages dans les domaines de la médecine, de la santé et des sciences humaines. Elle produit notamment la Revue Médicale Suisse, mais parallèlement M&H organise de nombreux événements, colloques, assises médicales et, surtout, le salon Planète Santé.

Grâce à ce partenariat, M&H s'occupera dorénavant de tous les aspects techniques de la production de Mains Libres: l'impression, mais également une nouvelle ligne graphique qui sera mise en place dès le numéro 1 de 2020.

Une refonte complète de notre site Internet sera effectuée par le service informatique de M&H permettant à ML d'accéder à une nouvelle visibilité. Nos abonnés pourront accéder également à une version numérique de notre revue. Le codage de ce nouveau site permettra aussi d'envisager une indexation rapide de notre revue dans les bases de données internationales et chaque article disposera d'un Digital Object Identifyer (DOI). Ce DOI est important pour les auteurs des articles, car il représente un mécanisme d'identification de ressources, en l'occurrence les articles scientifiques publiés dans Mains Libres, mais également des personnes ou tout autre type d'objets. Le but des DOI est de faciliter l'accès et la gestion numérique sur le long terme de nos articles en associant des métadonnées à l'identifiant de ces derniers.

D'autres fonctions administratives seront ajoutées à ce nouveau site telles que les commandes et la gestion des abonnements, l'accès rapide à nos archives avec la possibilité de télécharger gratuitement les articles après un embargo de 12 mois.

Nos abonnés recevront également une Newsletter entre 5 et 6 fois par année. Ces newsletters contiendront des informations (par exemple, le sommaire du prochain numéro de Mains Libres), mais aussi des articles non publiés dans notre revue, des infographies et des liens avec différents sujets en rapport avec nos domaines de compétences et également des informations concernant les possibilités de formation continue et d'accès à des événements interdisciplinaires.

Grâce à la politique événementielle de M&H, Mains Libres pourra organiser à nouveau le Symposium Romand de Physiothérapie et d'Ostéopathie en 2021, une 21ème édition, à l'occasion du salon Planète Santé qui se déroulera en novembre 2021 au Palais de Beaulieu de Lausanne.

Ce partenariat met en avant une politique et des valeurs que nous, rédaction de Mains Libres, soutenons depuis longtemps et que nous pourrons développer avec Médecine & Hygiène. Ces valeurs mettent en avant une approche pluridisciplinaire de la diffusion et du partage des savoirs scientifiques concernant la motricité humaine (voir l'éditorial de Nicolas Forestier). La physiothérapie, l'ostéopathie et d'autre domaines de soins auront ainsi l'occasion d'intégrer des colloques, des séminaires médicaux et de partager de manières transversales ces savoirs et d'interagir afin de mieux soigner nos patients.

La mise en place de cette infrastructure avec Médecine & Hygiène, permettra à la rédaction de Mains Libres de se concentrer exclusivement sur la recherche d'articles, sur les processus de révision de ces derniers (voir CQFD, Mains Libres 3-2019) et d'améliorer notre ligne éditoriale. Cette situation nous permettra aussi de tisser des liens avec les institutions de production du savoir scientifique en Suisse et plus généralement en Francophonie. Nous ambitionnons en effet d'être la courroie de transmission entre ces institutions et vous, chers lecteurs et lectrices.

Ainsi Mains Libres restera le seul journal scientifique suisse et francophone de physiothérapie, d'ostéopathie et thérapies manuelles, mais également d'autres domaines de la santé, du mouvement et de la motricité.

Et afin d'améliorer encore la qualité scientifique de notre journal, l'équipe de rédaction de Mains Livres va s'agrandir et se renforcer l'année prochaine avec l'arrivée de 2 nouveaux rédacteurs :

  • Anne-Violette BRUYNEEL, PT, PhD et professeure à la HES-Genève, filière physiothérapie.

  • Paul VAUCHER, Ostéopathe, PhD, chercheur et professeur à la HES-Fribourg, filière ostéopathie

Le vol « Mains Libres 2020 » est maintenant prêt pour le décollage et nous invitons toutes celles et tous ceux qui se reconnaissent dans ces valeur à nous rejoindre pour ce voyage vers de nouveaux horizons.

Bon vol !

Yves Larequi
Rédacteur en chef


Mains Libres: nouveau design, nouveau site Internet

Le design de notre revue a été repensé avec le soutien des éditions Médecine et Hygiène, qui édite notamment la Revue Médicale Suisse et Planète Santé. Cette collaboration est un premier pas vers la constitution d'un système médiatique interprofessionnel qui rassemble la première ligne de soins autour de publications aux valeurs communes. La refonte du site internet suivra courant 2020. Pour que Mains Libres puisse jouer son rôle de laboratoire d'idées, il est important que le journal puisse compter notamment sur une base de lecteurs.trices engagé.e.s. N'hésitez pas à nous contacter pour toute suggestion d'amélioration (sur info@mainslibres.ch ou par téléphone 022 702 93 11).

Afin de progresser et d'améliorer ce système de diffusion du savoir interprofessionnel, nous souhaitons associer toutes les acteurs concernés : les associations de physiothérapie, d'ostéopathie et d'autres domaines de la santé, mais aussi les producteurs de ce savoir, c'est-à-dire les Hautes Ecoles Spécialisées, les Ecoles Polytechniques Fédérales, les Universités suisses, françaises et belges.

Ce laboratoire d'idées fait appel à la somme des intelligences de toutes les parties. Cette intelligence collective ne pourra se développer que par l'amélioration de la qualité des connexions et le partage des différents points de vue différents, base d'une évolution forte et constructive.

Nous y travaillons; notre rédaction s'est enrichie de nouveaux membres:

  • Anne-Violette BRUYNEEL, Kinésithérapeute, docteure en Sciences du Mouvement Humain, Professeure assistante à la HES-SO Haute, Ecole de Santé de Genève, filière physiothérapie.

  • Paul VAUCHER, Ostéopathe, docteur en Neurosciences, Professeur à la HES-SO, Haute Ecole de Santé de Fribourg, filière ostéopathie.

  • Notre Comité de lecture, lui aussi s'étoffe également de nouveaux/nouvelles réviseurs.

(pour plus de détails, cliquez ici)

Le partenariat entre Mains Libres et la société coopérative Médecine et Hygiène nous a permis d'accéder au réseau d'une maison d'éditions professionnelle. Le contact avec l'équipe de M&H nous a permis d'élargir notre champ de vision et nous a ouvert la voie vers des objectifs plus élevés. Un grand merci à eux et plus particulièrement à Bertrand KIEFER et Michael BALAVOINE (Directeur et Directeur-adjoint de M&H) qui ont bien cerné les enjeux de ce système médiatique interprofessionnel.

Nous avons établi des collaborations avec plusieurs associations professionnelles (physiovaud, physiogenève, physiojura, la SCO-Vaud, l'ASPI, la CICO-Jura-Neuchâtel, physiovalais). Ces partenariats sont importants, car ils pérennisent la diffusion de notre revue auprès des professionnels et participent au développement d'une revue répondant aux enjeux de nos professions. Outre une revue scientifique, nos abonnés bénéficieront aussi d'une version numérique en ligne, d'informations concernant les offres de formation continue dans la revue, puis, plus tard, de la synthèse de tous les événements (journées scientifiques, symposiums, colloques, etc.) qui seront visibles en ligne sur notre site. Des liens avec les sites de ces associations seront également mis en place. D'autres collaborations sont en discussion en Suisse romande, en France, en Belgique…

Mains Libres offre la possibilité de valoriser les travaux de bachelor et de master en donnant l'opportunité à de jeunes auteurs de publier dans cette revue de proximité. Les messages que nous recevons de ces auteurs sont des témoignages de satisfaction et de fierté d'avoir suivi le chemin rigoureux de l'écriture scientifique et d'avoir surmonté les écueils des processus de révision de leurs articles pour finalement publier dans une revue à comité de lecture. Dans l'optique de promouvoir la relève, nous souhaitons également associer à l'avenir les producteurs de savoir à notre démarche et particulièrement, les filières du domaine santé de la HES-SO.

Toutes ces intelligences collectives y compris les vôtres, Chers Lecteurs.trices, nous en sommes persuadés, seront parties prenantes de l'évolution, la production et la diffusion des savoirs et feront de Mains Libres le reflet de la réalité de ces professions de santé du 21ème siècle.

Yves Larequi
Rédacteur en chef


Les implications et les leçons de la crise COVID-19 pour Mains Libres: quelques réflexions.

Anne-Violette BRUYNEEL (rédactrice associée, Genève), Claude PICHONNAZ (rédacteur associé, Lausanne), Yves LAREQUI (rédacteur en chef, Crans-Montana)


Cette crise sanitaire due à la COVID-19, faite de confinement, suivie de déconfinement progressif, est une période difficile. Elle soulève néanmoins des réflexions passionnantes, tant sur le plan de la revue que des professions de santé et de leur place dans la société actuelle. Cette crise inédite et les contraintes imposées ont provoqué une nécessité de réfléchir à nos pratiques et de nous ouvrir à des champs que nous avons peu investigué jusque-là.

La physiothérapie et l’ostéopathie : la crise et la réaction à la crise.

En effet, l’émergence d’une crise sanitaire est venue questionner très rapidement la place actuelle de la physiothérapie, de l’ostéopathie et des autres professions de santé: comment gérer l’urgence, l’arrêt et la reprise des soins courants, prévenir les limitations liées au confinement et prendre en charge les patient.e.s fragilisé.e.s par la maladie ?

La première urgence hospitalière a été de répondre à la nécessité des soins liés à la COVID-19, en particulier pour ses conséquences respiratoires. Dans de nombreux services, cela a conduit à une réorganisation complexe qui a inclus la physiothérapie dans la gestion d’une crise d’urgence et aussi favorisé une meilleure gestion interprofessionnelle des soins. Pour la prise en charge rééducative, de nombreux webinaires, textes de recommandations, articles, ont été diffusés à destination des professionnels de santé sur des plateformes d’informations basées sur les preuves dont l’importance est apparue cruciale dans ces circonstances. Un peu plus tard, le suivi à domicile des patient.e.s ayant séjourné en hôpital a aussi émergé comme un point-clé de la récupération de l’autonomie des patient.e.s dans leur lieu de vie.

Très vite, de nombreuses personnes issues du monde médical ont alerté sur les risques d’une crise sanitaire parallèle liée à l’arrêt de l’offre de soins pour les autres pathologies. Particulièrement en cabinet libéral, le.la physiothérapeute, ainsi que l’ostéopathe ont été tiraillé.es entre la nécessité de poursuivre le traitement de leurs patient.e.s les plus fragiles et le respect des consignes sanitaires. Ainsi, certain.e.s patient.e.s ont bénéficié de poursuite de soins, mais pas tous. C’est alors que de nouvelles idées, faiblement discutées jusqu’alors, ont été utilisées, telles que le suivi d’exercices par téléphone ou par visioconférence. Sans que ce soit planifié et officiel, de nombreux confrères ont testé la télé-réhabilitation. Cette solution, dont le potentiel est encore largement sous-exploité sur le plan national, a toutefois permis de suivre et de rassurer de nombreux patient.e.s et certainement d’éviter des catastrophes liées à l’isolement et au manque de mobilité.

En effet, si en Suisse la limitation d’activité physique a été relative par rapport à d’autres pays européens, les consignes de confinement ont très probablement ralenti le niveau d’activité quotidien de l’ensemble de la population, qu’elle soit saine, à risque ou malade. Or, pour les personnes les plus fragiles, un comportement passif peut très vite induire une dégradation de la santé. De nombreuses actions ont émergé sur Internet pour stimuler l’activité physique à domicile au travers de vidéos de renforcement musculaire, de yoga, … Toutefois, si ces moyens conviennent à la majorité des personnes, ils sont souvent inadaptés, décourageants, voir risqués pour les personnes plus fragiles. Ainsi, le physiothérapeute pourrait développer un rôle essentiel pour promouvoir l’activité physique non seulement en situation de restriction, mais aussi dans toutes les situations où un contact élémentaire, mais régulier est profitable.

Ces actions développées par les physiothérapeutes sont d’autant plus importantes qu’un article récent publié dans The Lancet [1] a très bien montré les risques du confinement sur le stress, la colère et la dépression. Or, l’activité physique et un contact social régulier, incluant un suivi relatif des activités, sont considérés comme essentiels pour lutter contre ces risques.

Dans un autre domaine, la formation a également été fortement impactée par les recommandations de distanciation sociale. Le confinement et l’interruption de l’enseignement en physiothérapie ont nécessité une réorganisation complète, avec un dynamisme fort pour préparer, organiser et dispenser des cours en ligne, tout en assurant un suivi pédagogique de qualité et gérer les stages. Cette situation a montré à quel point l’élément central de la pédagogie est le lien avec l’étudiant et l’adaptabilité.

En quelques mois, nous avons tous été mis.e.s à l’épreuve mais nous avons certainement développé de nouvelles compétences et une meilleure solidarité. Cette période a fait émerger de nouveaux champs à explorer et reconnaître que ce sont aussi des questionnements essentiels pour l’avenir de notre profession.

Plus globalement, ce minuscule mais néanmoins puissant virus aura causé, au jour où nous écrivons ces lignes, plus de 250'000 décès, confiné près de 4 milliards de personnes dans le monde et mis en péril l’économie mondiale.

Pour de nombreux physiothérapeutes, ostéopathes et autres thérapeutes manuels, les questions de revitalisation, voire de survie, de leurs cabinets se posent de manière aiguës. Dans ce contexte, la rédaction de Mains Libres a néanmoins voulu partager avec vous certaines préoccupations et souligner l’importance d’assurer un service de formation continue à domicile tel que celui délivré par une revue scientifique.

Le rôle de Mains Libres dans la crise

La décision de maintenir la publication de Mains Libres a été assez rapidement prise, mais il restait à déterminer le ton et le contenu de ce numéro en ces temps où la COVID-19 attire toutes les attentions. Une parution qui fasse abstraction des préoccupations actuelles de tous.tes était bien sûr impensable, tout autant que l’était une parution surfant exclusivement sur la vague du moment. Nous en sommes donc resté.e.s à nos fondamentaux : diffuser l’information dans une optique de prise de recul et de proximité, tout en préservant notre ADN de revue scientifique, qui continue à diffuser également les informations hors COVID. Le présent numéro contient donc des articles de fond tel que vous les trouvez habituellement dans Mains Libres et des liens vers des recommandations scientifiques fiables. Il comporte aussi des articles visant à mettre en évidence les différents points de vue sur une crise qui nous touche tous, mais chacun de manière différente. Vous y trouverez donc plusieurs témoignages, à la subjectivité assumée, dont le croisement met en évidence la complexité de la situation : comment un physiothérapeute chinois voit-il la crise et ses suites depuis son pays ? Qu’en est-il du ressenti d’un président d’association cantonale face à l’urgence sanitaire et à la préservation des intérêts de ses membres ? A quels défis les étudiants font-ils face, subitement confrontés à un chamboulement de tout le système de formation ?

Nous avons donc gardé le cap, et de plus, le site internet de la revue est désormais opérationnel. Dès maintenant, les articles parus pourront être consultés sur le site par nos abonnés, seront accessibles à l’unité par les non-abonnés et seront répertoriés dans plusieurs bases de données de référence.


La revue et tous-tes ceux.celles qui ont fait vivre ce numéro.

Cette épidémie et ses conséquences sur nos vies auront, au simple niveau de votre revue, mis en évidence l’importance et les défis de toutes les composantes de la chaîne qui œuvrent de concert avec nous pour que Mains Libres arrive dans votre boîte aux lettres :

  • A commencer par tous les auteur.e.s qui, dans toute la mesure du possible, ont assuré leurs engagements et ont rendu leurs articles dans les délais, malgré les aléas du confinement, des contraintes familiales parfois épuisantes et celles, chronophages, du télétravail. Les réviseurs constituent un autre maillon essentiel à la valorisation des articles; dans ce contexte difficile, ils et elles ont su se rendre disponibles pour relire les articles et proposer des pistes d’améliorations aux auteur.e.s.

  • Les associations professionnelles de physiothérapie et d’ostéopathie qui nous ont apporté leur soutien parce qu’elles ont saisi que la diffusion du savoir francophone produit dans nos régions constitue une formation continue efficace permettant à tous de continuer de se former alors que de nombreux cours ont été annulés ou reportés à des jours meilleurs.

  • Les annonceurs qui continuent d’apporter à Mains Libres, parfois depuis de nombreuses années, un soutien fidèle et indispensable à la réalisation de ce média alors que l’économie est au ralenti et que les ressources des cabinets sont au plus bas en ces temps de crise sanitaire.

Mais un contenu scientifique rigoureux ne serait pas mis en lumière sans un contenant attractif et professionnel. Le challenge est d’autant plus grand que Mains Libres a entamé une mutation profonde, depuis son intégration dans le groupe de publications de Médecine et Hygiène. Comme vous avez pu le constater en lisant le précédent numéro, un nouveau graphisme a été conçu pour concrétiser cette évolution. Ce contenant a été réalisé depuis leur domicile par les membres de l’équipe admirable de Médecine & Hygiène qui nous a permis d'accéder au réseau d'une maison d'éditions professionnelle, d'élargir notre champ de vision et de partager des valeurs d’interdisciplinarité communes.

Ainsi tous les maillons de cette chaîne et la farouche détermination de la rédaction de Mains Libres ont permis que vous receviez dans votre boîte aux lettres ce deuxième numéro 2020 de votre revue et que vous puissiez continuer d’assurer votre indispensable formation continue. Que tous et toutes soient ici chaleureusement remerciés. Finalement, nous adressons également nos remerciements à tous les soignants qui nous permettent de traverser cette crise et, dans ce contexte, les physiothérapeutes peuvent être fiers de leur contribution.

Mains Libres est un outil de formation continue précieux, prenons-en soin ensemble comme chacun prend soin de lui.elle-même.


[1] Brooks SK, Webster RK, Smith LE, Woodland L, Wessely S, Greenberg N, et al. The psychological impact of quarantine and how to reduce it: rapid review of the evidence. Lancet 2020;395:912–20. https://doi.org/10.1016/S0140-6736(20)30460-8.

COVID-19 : SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS POUR LES PHYSIOTHÉRAPEUTES

  • Campaigns: COVID-19 and physiotherapy (Informations et recommandations de la WCPT)

https://www.wcpt.org/covid19/campaigns et https://www.wcpt.org/sites/wcpt.org/files/files/wcptnews/images/Physioth%C3%A9rapie%20et%20COVID-19%20Version%20FRANCAISE%20finale.pdf

  • Mesures à respecter pour la pratique de la physiothérapie durant la pandémie de COVID-19 (Recommandations de l’Association Suisse des Physiothérapeutes Indépendants)

https://www.aspi-svfp.ch/upload/editor/20.04.20-recommandations-de-protection-physiotherapie-covid-19.pdf

  • Informations de physioswiss sur le coronavirus

https://www.physioswiss.ch/fr/news/informations-coronavirus

  • Réponses rapides dans le cadre du COVID-19, mesures et précautions essentielles pour le Masseur-Kinésithérapeute auprès des patients à domicile (Recommandations de la Haute Autorité de santé, l’Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes, Collège de la Masso-Kinésithérapie)

https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2020-04/373_reponse_rapide_covid19_mk_15-04-20_v4_vmssr.pdf

  • COVID-19 : Guide de bonnes pratiques en période de COVID-19 relatif à la prise en charge du patient en cabinet de ville (Recommandations de l’Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes français)

http://www.ordremk.fr/wp-content/uploads/2020/04/guide-exercice-en-cabinet-de-ville.pdf

  • La Revue Médicale Suisse et le COVID-19 De nombreux textes, articles, réflexions en lignes afin de répondre aux besoins croissants d’informations au sujet du Covid-19.

https://www.revmed.ch/covid-19