LU POUR VOUS

N°1 - mars 2021

Mains libres N°1 - mars 2021

LU POUR VOUS

Alzheimer et autres formes de démence.

Stéphanie NECKER

(Demenz. Den Altag mit betroffenen positiv Gestalten. Ein praktischer Ratgeber für Angehörige.

Traduction française : Versions Originales Sàrl, Neuchâtel, Florence Camilleri, Kari Suhe)

Editions Médecine & Hygiène, 2020

ISBN 978-2-88049-449-5

Alzheimer et autres formes de démence.
Insuffler un élan positif au quotidien

Stéphanie BECKER

Lorsqu’une personne est atteinte de troubles de la mémoire, son entourage immédiat en est également affecté. Comment dès lors développer et maintenir des relations positives entre malades, leurs proches et les soignants ? Comment alléger le quotidien des uns et des autres aux côtés d’une personne atteinte de démence ?

Si la maladie d’Alzheimer est le plus souvent mise en avant, il existe pourtant d’autres formes de démences. Ce guide, issu d’une collaboration avec Alzheimer Suisse, présente égale-ment la démence vasculaire, la démence à corps de Lewy, la démence fronto-temporale. Il met en lumière les origines, les symptômes et l’évolution de ces maladies. Il démontre l’importance de dépister les premiers symptômes suffisamment tôt et de poser un diagnostic sans perdre de temps, tout en soulignant que si les démences peuvent se traiter, elles ne peuvent pas se guérir. Il existe pourtant des traitements médicamenteux pour les troubles de l’humeur et du comportement, et des médicaments procognitifs. Il souligne également l’importance de préserver les liens sociaux et de se mettre « au diapason » de l’autre, de préserver les capacités et entretenir les souvenirs.

L’ouvrage contient des conseils pratiques et éprouvés pour améliorer la vie courante, souvent de petites choses, mais qui peuvent avoir des effets insoupçonnés.

Parmi ces conseils qui peuvent faire la différence, l’auteure propose :

  • De faciliter l’orientation dans le logement ;

  • De développer les contacts et activités sociales, notamment des activités qui procurent du plaisir à la personne malade (la musique, l’activité physique, regarder des photos, etc.) ;

  • Développer des astuces lorsque boire et manger deviennent un problème ou lorsque l’ouïe, la vue, l’odorat, le toucher et le goût sont perturbés ;

  • Des stratégies dans des situations délicates comme les soins corporels et les problèmes d’incontinence ou même sexuels.

L’ouvrage insiste sur les moyens de soutien disponibles en Suisse en abordant autant les aspects financiers que la prise en charge des soins et surtout la difficile question du place-ment de la personne malade en EMS.

Autre point fort : les témoignages de personnes concernées, malades comme proches qui, au fil des pages éclairent certains aspects positifs de la maladie et révèlent surtout qu’un diagnostic peut bel et bien être suivi d’une longue et belle étape de vie.

La maladie d’Alzheimer et les autres types de démences sont des affections que chaque soignant peut croiser dans sa pratique et cet ouvrage lui apportera de nombreuses pistes afin d’évoluer de manière adéquate dans ce contexte.

L'auteure

Stéphanie Becker est titulaire d’un doctorat en psychologie de l’Université de Heidelberg où elle a fait des études de psychologie et de gérontologie. Depuis 2016, elle est la directrice d’Alzheimer Suisse. Fondatrice et rédactrice en chef d’une revue professionnelle de gérontologie, elle dis-pose d’un excellent réseau dans le domaine de la santé et du social en Suisse.

Prise en charge de l’obésité.

Dominique DURRER, Yves SCHUTZ

Editions Médecine & Hygiène, 2020

ISBN 978-2-88049-449-5

Prise en charge de l’obésité.
Par les médecins de premiers recours et internistes généralistes

Dominique DURRER, Yves SCHUTZ

Ce petit fascicule de 50 pages s’adresse préférentielle-ment aux médecins internistes et généralistes, mais tant les physiothérapeutes, ostéopathes que les personnes concernées par la prise en charge de l’obésité y trouveront des informations pratiques basées sur les dernières évidences scientifiques.

Il est rédigé sous forme synthétique avec de nombreux tableaux récapitulatifs et illustrations.

Cet ouvrage très illustré a pour objectif de résumer les recommandations européennes de la prise en charge de l’obésité élaborées par des médecins généralistes. Il propose une approche pratique centrée sur la personne obèse, sur la communication, l’entretien motivationnel et l’éducation thérapeutique des patients. Il définit l’obésité en tant que maladie chronique, complexe, progressive et récidivante. Les 4 stades de l’obésité sont présentés selon la classification d’Edmonton. Un schéma récapitule de manière didactique les principales comorbidités de l’obésité et les auteurs préconisent de traiter les comorbidités en priorité.

L’évaluation clinique à partir d’un cas est présentée avant d’aborder la partie traitement de l’obésité. Les auteurs abordent également la fréquente reprise pondérale à la suite d’une perte de poids ainsi que les aspects préventifs de cette prise en charge.

Ces recommandations soulignent également la nécessité d’éviter toute stigmatisation des personnes souffrant d’obésité et malheureusement souvent observée chez les professionnels de la santé, y compris chez les médecins. En effet, de nombreuses études ont montré que la stigmatisation aggrave le niveau d’obésité.

Les auteurs.

La Dre Dominique Durrer est médecin interniste généraliste FMH. Elle travaille dans les domaines de la nutrition, de l’obésité, des troubles du comportement alimentaire et du diabète de type 2 de l’enfant et de l’adolescent à l’Hôpital Trousseau à Paris. Le Pr Yves Schutz possède un diplôme de l’EPFZ et un diplôme postgrade de l’Université de Cambridge (GB) en Nutrition humaine expérimentale. Il a également obtenu un Master en Santé Publique piloté par l’OMS au Guatemala (Université de San Carlos). Il a terminé sa formation par un Doctorat en Physiologie Nutritionnelle à l’Université de Californie à Berkeley. Il est ensuite rentré en Suisse où il a été engagé à la Faculté de Médecine de l’Université de Lausanne et où il a organisé, pendant 20 ans, une formation postgrade en Nutrition Humaine (CAS). La Dre D. Durrer et le Pr Y. Schutz ont publié ensemble trois ouvrages didactiques sur l’obésité chez l’adulte (2008), le contrôle du poids chez l’adolescent (2010) et sur les clés pour changer de comportement (2014), aux éditions Médecine & Hygiène.

Efficacité des interventions basées sur la pleine conscience, via un support informatique, pour améliorer la santé mentale: revue et méta-analyse d’essais contrôlés randomisés

Article résumé par Thomas RENAUD et Quentin BROSSARD, physiothérapeutes, Porrentruy, Suisse

Introduction : la pleine conscience permet de réduire les détresses psychologiques afin d’améliorer la qualité de vie. L’objectif principal de cette étude est d’estimer l’effet global de la pleine conscience, via un support informatique, sur certains troubles émotionnels.

Méthode : une recherche systématique de la littérature a été réalisée jusqu’en mars 2015. Les articles portant sur un pro-gramme psycho-éducatif n’impliquant pas d’exercices pour renforcer la conscience ou l’acceptation et ceux comprenant d’autres formes de thérapies (thérapies cognitivo-comportementales) ont été exclus. La qualité méthodologique de chaque article a été évaluée à l’aide d’échelles standardisées et la taille d’effet de chaque variable a été calculée à l’aide du g de Hedges.

Résultats : 15 études randomisées contrôlées comprenant 2360 participants ont été jugées, pour la plupart, de qualité moyenne. L’intervention comprenait environ 8 séances de pleine conscience répartie sur 2 à 12 semaines. De manière générale, les résultats sont statistiquement significatifs. Voici l’effet pour chaque catégorie émotionnelle :

  • Effet faible pour la dépression (g = 0,29) ainsi que pour l’anxiété (g = 0,22)

  • Effet faible à modéré pour le bien-être (g = 0,32) et la pleine conscience (g = 0,32)

  • Effet modéré pour le stress (g = 0,51).

Conclusion : malgré de faibles effets, la pleine conscience, via un support informatique, revêt une stratégie prometteuse afin de réduire et de prévenir les conséquences graves de la symptomatologie psychologique. L’accessibilité en tout temps à du contenu Internet et le faible coût d’intervention sont des avantages certains en faveur de la santé mentale.

Trait d’actualité : l’Office Fédéral de la Santé Publique craint les conséquences de la pandémie du Coronavirus sur la santé psychique. Mettre en lumière cette méta-analyse, que ce soit pour notre patientèle/clientèle ou pour nous, professionnel de la santé, est une aide particulièrement adaptée et ponc-tuelle à la situation que nous traversons.

Titre original : Effectiveness of online mindfulness-based interventions in improving mental health : A review and meta-analysis of randomised controlled trials

Auteurs de l’article original : Maria Petronella Johanna Sommers-Spijkerman, Wendy Theresia Maria Pots, Ernst Thomas Bohlmeijer

Référence : Spijkerman MPJ, Pots WTM, Bohlmeijer ET. Effectiveness of online mindfulness-based interventions in improving mental health : A review and meta-analysis of randomised controlled trials. Clinical Psychology Review. 1 avr 2016 ;45 :10214. DOI : 10.1016/j.cpr.2016.03.009